Article du 20 Mars dans l'Avenir Brabant Wallon

 

l'Avenir Brabant Wallon du 20 mars 2015

Ittre retrouve une épicerie bio grâce à des… Ittroises

 

 

La coopérative villageoise «Bee ô Village» a déjà réuni une trentaine d’adhérents à Ittre.-ÉdA

Une nouvelle ère débutera en mai pour l’épicerie de la rue Planchette qui proposera via une coopérative des produits bio et du terroir.

Depuis la fermeture du Louis Delhaize intervenue le 29 juin de l’année dernière, l’épicerie de la rue Planchette se cherchait de nouvelles activités.

Les travaux d’égouttage arrivés à leur terme en 2013 et réalisés en l’espace de deux ans, avaient mis en difficulté le commerce ittrois. Après les dernières inondations, un projet commercial et solidaire permettant de reconstituer les lieux est rapidement intervenu à la suite d’une initiative citoyenne. Initiative qui devrait permettre à Ittre de retrouver une épicerie dans le centre du village en mai.

«Dès septembre, on a cherché une solution pour relancer ce commerce. On avait entendu parler d’un cas similaire à Virton où, une épicerie avait dû fermer ses portes avant de reprendre ses activités grâce à des villageoises qui avaient formé une coopérative. L’idée est de pouvoir recréer quelque chose à partir des villageois, explique Kathleen Goffart, une des fondatrices du projet en compagnie de Fuzia Kabal, Karine Delporte et Fettouma Kabal, qui a tenu le Louis Delhaize durant douze ans. Avec les inondations tout le mobilier a été emporté dans les flots.»

Une fois l’épicerie remise en état, la nouvelle coopérative nommée «Bee ô village» occupera les lieux et aura notamment comme objectif principal de proposer des produits bio, naturels et du terroir.

«On y trouvera des produits bio et locaux et, on privilégiera le circuit le plus court entre les producteurs et les consommateurs, assure Fettouma Kabal. On aimerait aussi y organiser des conférences sur le bien-être et apprendre aux gens à investir pour leur santé en mangeant sainement.»

Pas une simple épicerie

«Bee ô Village» s’entourera notamment de fournisseurs tels que la ferme du Planois de Hennuyères, la ferme De Bie d’Ittre, de la coopérative d’agriculteurs, Coprosain, en provenance d’Ath et bien d’autres.

«Outre la viande, les légumes, les fruits et le pain, les clients pourront également se procurer par exemple, des fleurs de Bach, des produits ménagers, des huiles essentielles ou des produits d’entretien écologiques. Un bar à jus de légume et de fruits sera installé et de la petite restauration sera disponible à midi», ajoute Fettouma Kabal.

Le projet intéresse les Ittrois qui étaient 75 lors de la réunion d’information (voir ci-dessous).

 

Bee ô village a besoin de coopérateurs

 

 

 

 

La création d’une épicerie coopérative demande des idées, de l’énergie et des moyens.

Pour pouvoir ouvrir les portes de «Bee ô village», un véritable «lieu de vie», les quatre fondatrices sont déjà entourées de près d’une trentaine de coopérateurs.

Elles sollicitent néanmoins l’aide de nouveaux adhérents afin d’assurer la réussite du projet.

«On doit en effet tout recommencer à zéro d’où, la nécessité de faire appel à un maximum de coopérateurs pour avoir un certain montant de fonds propres. Les fondateurs ont déjà libéré 20 000 euros mais, il faut encore au minimum 14 000 euros couverts pas les coopérateurs pour lancer le projet.

Ceux-ci se joindront à nous en prenant des parts de 250 euros ou de 100 euros. Il fallait quatre personnes pour prendre la responsabilité de constituer la coopérative mais, sans eux les coopérateurs, on n’est rien», précise Kathleen Goffart.

Lors de la première réunion d’information organisée mercredi dernier à l’Étable d’Hôtes, plus de septante personnes sont venues manifester leur intérêt l’épicerie dont l’ouverture devrait intervenir au mois de mai.

www.bee-o-village.be 0472 44 88 02

 

Commentaires (1)

1. Daglinckx Dominique 22/04/2015

Bonjour,
En tant que coorinatrice d'un projet qui ressemble au vôtre, je souhaite pouvoir vous rencontrer afin de vous poser quelques questions.
D'avance merci de me proposer des moments pour ce faire

Bien à vous

D. Daglinckx
Coordinatrice du Roseau

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau